Veille Technologique

La domotique

Sommaire

1. Qu’est-ce que la domotique ?

2. Pourquoi avoir choisi ce thème pour ma veille technologique ?

3. Les avantages

4. Les inconvénients.

5. Comment ça marche

6. Le coût d’une installation.

7. Conclusion.

1.  Qu’est-ce que la domotique ?

La domotique permet de synchroniser différents appareils utilisés pour contrôler, programmer et automatiser une habitation, comme par exemple, l’ouverture et fermeture des volets, le pilotage du portail électrique, la gestion du chauffage, de l’éclairage, etc…

A l’origine cette technologie, avait pour but d’automatiser la maison.

Le secteur a beaucoup évolué ces derniers temps et permet désormais également la gestion d’énergie, la commande des alarmes, l’optimisation de l’éclairage et du chauffage. Ainsi, avant l’ère des smartphones, il était déjà possible d’activer son chauffage à distance par téléphone, en envoyant un SMS. Seulement, une telle installation était relativement compliquée à mettre en place et onéreuse. Cette époque a malheureusement laissé des traces, puisque pour beaucoup, la domotique reste chère et compliquée, encore aujourd’hui. Pourtant, ce domaine a énormément progressé, et de nombreuses solutions simples à mettre en place et abordables existent pour le grand public. Selon le site Verisure, le nombre d’habitations équipées de systèmes domotiques a été estimé en 2015 entre 100 et 200 millions à l’échelon mondial. Ce chiffre devrait atteindre 500 à 700 millions en 2020.

Au quotidien, la domotique est utilisée par tout le monde souvent sans s’en rendre compte. Par exemple, le déclenchement de l’éclairage d’un garage grâce à la détection de mouvement, le programmateur qui permet de choisir la durée de fonctionnement de la pompe d’une piscine, le contrôle des volets roulants en fait partie également.

2.  Pourquoi avoir choisi ce thème pour ma veille technologique ?

Auparavant, les personnes qui perdaient leur autonomie étaient placées en établissement spécialisé ou maison de retraite. Aujourd’hui, l’avancée des technologies leur facilite la vie, telle que l’automatisation de divers systèmes. Avec l’utilisation de caméras et de capteurs, cela permet de surveiller de près et d’agir rapidement en cas de soucis, ce qui en fait un équipement particulièrement intéressant et non plus, un gadget.

En 2030, la France comptera 20 millions de personnes de plus de 60 ans. La domotique se révèle une solution efficace pour garantir une autonomie de qualité pour les seniors.

C’est pour cela que j’ai choisi la domotique comme thème pour ma veille technologique, car cette technologie est en constante évolution et combine l’informatique, l’électronique, les automatismes de l’informatique (Algorithmie), ainsi que les télécommunications.

3.  Les avantages

La domotique augmente considérablement le confort de vie en automatisant et facilitant les actions répétitives, par exemple, allumer la lumière depuis son smartphone ou hors de son domicile en activant l’alarme ce qui rend la maison « intelligente ». Grâce à des algorithmes (scénario), il est possible d’adapter votre maison à votre vie avec la programmation, en programmant des semaines « type ». Par exemple :

  • Voilà ce que l’algorithme détecte : « Vous vous levez à 6h, 5 minutes plus tard vous êtes sous la douche, ensuite vous faites couler votre café et à 6h45 vous quittez votre domicile. »
  • L’algorithme va maintenant déterminer un scénario qui démarrera votre chauffe-eau une heure avant votre douche, ce qui permet d’éviter de chauffer toute la nuit inutilement, ensuite, avec l’aide d’une prise connectée votre café sera déjà prêt quand vous allez sortir de la douche donc plus besoin de patienter.
  • Dès votre départ du domicile, votre alarme se mettra en service lorsque votre portail se refermera. Plus d’inquiétude à avoir sur son activation. De même, les lampes et appareils électroménagers restés en veille s’éteindront.

La sécurité est un avantage non-négligeable que fourni la domotique. Le stress éventuel de laisser sa maison pendant les vacances peut être apaisé grâce à elle. En effet, les systèmes de vidéo-surveillance permettent à l’utilisateur d’avoir une vue de son habitation quel que soit l’endroit où il se trouve. Il pourra aussi recevoir des notifications en cas de problème, d’augmentation de la consommation d’eau, de la diminution de la température ambiante grâce à différents capteurs. Elle permet également de prévenir automatiquement les services de secours en cas de problème, de chute dans l’habitation, d’intrusions, de départ d’incendie, etc. Il est également possible d’adapter certains objets non connectés au système de domotique. Par exemple, simuler notre présence au domicile en installant un module de déclenchement à distance l’éclairage, ou répondre au facteur qui sonne à l’interphone via son smartphone.

4.  Les inconvénients

Les maisons équipées de domotique sont vulnérables aux attaques informatiques (Cyberattaques), Les hackers arrivent à récupérer les informations personnelles. Pour limiter les risques, il faut être vigilant sur la sécurité des mots de passe ainsi que sur la sécurité des installations.

Les systèmes peuvent aussi se bloquer à la suite de coupures de courant, ce qui peut également ralentir les programmations où même générer des défaillances.

Les fournisseurs, marques et types d’équipements domotique sont très nombreux. Ceci est un désavantage. Car toutes ces applications ne communiquent pas toujours parfaitement entre elles. Ce qui rend donc impossible de contrôler toute votre habitation depuis la même application.

5.  Comment ça marche ?

Depuis quelques années, les entreprises des secteurs de l’habitat, de l’informatique et du bâtiment développent des technologies et des systèmes toujours plus complexes mais aussi plus simples de mise en œuvre et d’utilisation. Les systèmes utilisés par la domotique sont principalement contrôlés grâce à la wifi, aux ondes radio, au réseau électrique. Il faut obligatoirement un débit internet suffisant (Fibre ou ADSL) pour avoir une utilisation optimale. Tous les équipements communiquent entre eux et sont commandés par un ordinateur maître ou une box dédiée. Certains logiciels de contrôle peuvent s’installer sur les ordinateurs, téléphones ou tablettes.

6.  Le coût d’une installation

La plupart des systèmes existants sont composés d’un boîtier à relier à la box Internet du foyer, en fonction du modèle installé, il peut être nécessaire d’en rajouter un, relié au réseau électrique, ce boîtier va communiquer avec les éléments que l’on souhaite piloter.

A titre personnel, ma box était équipée du module pour piloter mes volets roulants. Lors de mon achat, j’ai opté pour un pack alarme (sirène, détecteur de mouvements, détecteur d’ouverture de portes, et caméra de surveillance). L’installation totale m’a pris environ 1h30 grâce au système plug and play, pour un coût peu élevé (600€).

En aménageant une maison intelligente, il est important de bien préciser ses besoins et attentes. Après avoir choisi les services indispensables, il faut tenir compte du fait que plus vous choisissez d’options, plus le prix sera élevé.

7.  Conclusion

Avec l’évolution des technologies, la domotique va se démocratiser dans les ménages. Outre l’aspect pratique et confort qu’elle apporte, elle peut-être d’une extrême utilité pour les personnes dépendantes. Il existe aujourd’hui de nombreuses entreprises qui proposent des systèmes intelligents adaptés pour les particuliers et professionnels à des prix abordables.

Dans le futur, la domotique rendra les équipements autonomes, ils seront capables d’établir des diagnostics et de nous en faire part de manière instinctive. Cette technologie a encore beaucoup de potentiel, les objets du quotidien disponibles sur le marché vont être de plus en plus connectés à l’avenir.